Tag: franc belge

L’art ou l’argent. Le monde de Jacques Charlier

L’art peut-il sauver le monde? C’est une question que des générations d’artistes, curateurs, chercheurs et spectateurs se sont maintes fois posée. En dépit de cela, la question reste sans réponse et c’est peut-être mieux ainsi. Ensor ou le sens des images semble pourtant se jouer de tout ce débat. Se peut-il que le point de vue particulier de l’artiste liégeois Jacques Charlier soit en cela à blâmer?

1000 francs pour conter la bataille de l’Yser

Dès son origine, le billet de banque joue un rôle d’ambassadeur. Dans un premier temps y figurent des allégories nationales puis, les portraits des souverains et enfin, des personnages représentatifs de l’histoire et de la culture de la Belgique. Ceci permettra un élargissement considérable du champ iconographique pour les séries suivantes.

Des Magritte pour 500 francs belges

Le billet de 500 fr type René Magritte clôture, le 16 avril 1998, 147 ans d’histoire du billet belge. Cette année-là, on commémore les 100 ans de la naissance de l’artiste surréaliste et, pour l’occasion, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique organisent une exposition qui regroupe pas moins de 335 de ses oeuvres.

Les plus anciens billets de banque belges (1837-1850)

En 1830, la Belgique était le pays le plus industrialisé du continent. Durant la période 1830-1848, un nombre très limité de banques financèrent la révolution industrielle belge. Chacune d’elle disposait du droit d’émission, c’est-à-dire du droit d’émettre des billets.

Une curieuse carte postale

Nous vous présentons une carte postale où l’on peut reconnaître un de nos anciens Ministres des Finances: Camille Gutt (1884-1971). Pour beaucoup, ce nom évoque l’opération ’assainissement monétaire que notre pays a connu à l’issue de la Deuxième Guerre Mondiale: l’opération Gutt. Ce ne fut cependant pas le seul fait d’armes de sa longue et fructueuse carrière.

1851: la Banque nationale imprime ses premiers billets

Actuellement, la Banque nationale est la seule banque en Belgique à imprimer des billets. Cette situation, qui nous semble aller de soi, n’a, cependant, pas toujours été telle. En effet, créée seulement en 1850, la Banque nationale a mis en circulation ses premiers billets en 1851.

Le premier centenaire de la BNB: le temps du renouveau

Avec l’arrivée des billets en euro, comme chaque figure célèbre possède une nationalité précise, les portraits ont disparu des billets de banque. Des bâtiments, reflets des différents styles d’architecture connus en Europe à travers les siècles, les ont donc remplacés. Néanmoins, durant le siècle passé, le portrait s’est développé jusqu’à devenir le motif principal des billets de banque belges.

Le Belga

Penchons-nous quelques instants sur ce billet aux allures d’oeuvre d’art. L’artiste symboliste qu’est Constant Montald (1862-1944) n’en est pas à sa première collaboration avec la Banque nationale lorsqu’il réalise ce billet en 1929.

Henri Beyaert (1823-1894)

Henri Beyaert est l’un des architectes les plus influents que la Belgique ait jamais connu. Ce fut avec des projets prestigieux tels que le parc du petit Sablon, le Concert noble de Bruxelles ou encore la gare de Tournai, que Henri Beyaert acquit sa renommée. Le portrait est un hommage de la Banque nationale à son architecte pour la succursale d’Anvers qui est représentée à coté de lui sur le billet ou encore pour l’hôtel de la Banque qui abrite aujourd’hui le musée.