Author Archives: danneem

La façade du Musée de la Banque nationale de Belgique

Avant d’aborder ce sujet en particulier, quelques mots sur l’hôtel du gouverneur. En français, le mot hôtel désigne, depuis le 18e siècle, la résidence urbaine, fixe ou temporaire d’un personnage de haut rang, ici celle du gouverneur. Les statuts de la Banque nationale de Belgique prévoyaient que le gouverneur était tenu de s’établir à Bruxelles, en échange de quoi la banque prenait en charge l’ameublement et l’entretien de son habitation.

L’Expo 58, l’Atomium et la Banque nationale de Belgique

L’Expo 58, appelée officiellement Exposition Universelle et Internationale de Bruxelles, s’est tenue du 17 avril au 19 octobre 1958 sur le plateau du Heysel, au parc de Laeken, au bois d’Ossegem et au château du Belvédère. Elle a attiré près de 42 millions de visiteurs et a été le prétexte d’importants travaux dans la ville de Bruxelles.

Les premières pièces “belges”: les lions d’or et les lions d’argent des États-Belgiques-Unis

Dans les livres d’histoire, nous lisons que la Belgique a accédé à son indépendance en 1830. La loi monétaire de 1832 sonne également le début de l’histoire du franc belge. Ce franc est sans aucun doute notre monnaie la plus connue et elle a d’ailleurs circulé pendant 170 ans depuis notre indépendance. Toutefois, les premières pièces « belges » ont été frappées quelques décennies auparavant.

Le premier billet de banque européen, un produit suédois

En 1654, Christina, la jeune reine de Suède, provoqua un certain émoi lorsque, par conviction religieuse, elle s’éloigna du trône. Son style de vie extravagant et la guerre de Trente Ans qui venait de s’achever (1618-1648) avaient rendu le pays financièrement exsangue et les finances publiques allaient à vau-l’eau. Son neveu et successeur, Karl X Gustave continua à vider les caisses en menant une guerre dispendieuse contre la Pologne et le Danemark.

L’argent comme source de vanité: une mise en garde en image

Peintre flamand de grand talent, Frans Franken II (Anvers, 1581-1642), fils de Frans I et père de Frans III, semble avoir dirigé un important atelier à Anvers. Il est le plus connu et le plus productif de la dynastie des Franken.

L’adhésion de Malte et Chypre à l’Eurosystème

Depuis le 1er janvier 2008, deux nouveaux pays européens, Chypre et Malte, ont adopté la monnaie unique européenne. L’Euro est à présent la monnaie officielle dans pas moins de quinze pays. Ces deux pays sont membres de l’Union européenne depuis le 1er mai 2004 et ont rapidement pris le train en marche.

Avant l’euro, le Vierlander. Première étape d’une unification monétaire.

Depuis les monnaies primitives, beaucoup de villes, régions, pays et peuples utilisent leurs propres moyens de paiements. La quantité de monnaies différentes en circulation a donc toujours été très importante. Aujourd’hui, en Europe, plusieurs pays paient avec une monnaie unique: l’Euro. Cette union monétaire actuelle est un stade très avancé d’un long processus qui prend ses racines dans le passé. La pièce dont nous allons vous parler, le Vierlander de 1434, semble être une des premières étapes de ce cheminement.

La table du changeur: une table pas comme les autres

Que peut donc bien faire une table en bois, placée en plein centre du musée de la Banque nationale, dans un espace d’exposition consacré à l’origine et à l’histoire de l’argent? Cette table appartenait en fait à un changeur du 16e siècle, un de ces changeurs actifs dans nos villes depuis la fin du Moyen âge et qui sont à l’origine de nos banquiers actuels. Au Moyen âge, ils avaient un rôle important vu la grande diversité de monnaies en circulation.

Le premier centenaire de la BNB: le temps du renouveau

Avec l’arrivée des billets en euro, comme chaque figure célèbre possède une nationalité précise, les portraits ont disparu des billets de banque. Des bâtiments, reflets des différents styles d’architecture connus en Europe à travers les siècles, les ont donc remplacés. Néanmoins, durant le siècle passé, le portrait s’est développé jusqu’à devenir le motif principal des billets de banque belges.

Un faux billet à la Banque nationale

L’objet que nous vous présentons ce mois-ci est un objet un peu particulier. Il s’agit en effet du seul faux billet présenté dans les vitrines du musée. Vous vous demanderez sûrement quel est l’intérêt d’exposer un faux billet, et pour le comprendre nous devrons nous plonger dans le contexte de la Deuxième Guerre mondiale. Ce billet constitue en effet un des éléments d’une des plus vastes opérations de faux-monnayage de tous les temps, montée par l’Allemagne nazie.