De nouvelles acquisitions pour le musée de la Banque nationale de Belgique  Share

La collection des moyens de paiement constituent le cœur du musée de la Banque nationale de Belgique. Elle a récemment été enrichie de 32 nouvelles acquisitions. Il s’agit d’anciennes pièces de monnaie des Pays-Bas méridionaux et parmi lesquelles on compte quelques rares exemplaires.

Double gros

Double gros de la duchesse Jeanne (Louvain, après 1386).

Le musée de la Banque nationale de Belgique poursuit une politique d’acquisition ciblée et se concentre principalement sur les lacunes de sa collection de moyens de paiement. Les pièces et billets qui ont autrefois circulé dans les Pays-Bas et plus tard en Belgique y occupent une place centrale. Ainsi lors d’une vente aux enchères à Osnabrück, le musée a récemment pu mettre la main sur une série de pièces figurant depuis un certain temps sur sa liste de souhaits.

Les monnaies proviennent de l’ensemble du territoire des Pays-Bas méridionaux : allant d’un petit denier datant de 1140-1180 et ayant été frappé à Dixmude, jusqu’à un 1/3 plaque luxembourgeois de 1345-134. Excepté deux florins d’or, toutes les acquisitions sont en argent. Notons également que toutes les pièces achetées sont dans un très bon état de conservation ; ce qui n’est pas évident pour les petites pièces telles que les patards, les mites et les deniers, car celles-ci étaient davantage utilisées que les grosses pièces.

Le musée est particulièrement satisfait de l’acquisition d’un demi-gros de Viesville. Cette pièce témoigne de l’existence d’une convention ou union monétaire entre Namur et la Flandre à cette époque. Le demi-gros porte à la fois le nom de Jean Ier, comte de Namur (1297-1331) et de Louis de Crécy, comte de Flandre (1332-1346). À ce jour, il n’y a aucune trace de la variante flamande de cette monnaie unique.

Le musée de la Banque nationale de Belgique possède déjà une importante collection de monnaies de convention ou monnaies communes du passé. Celles-ci témoignent de diverses tentatives de coopération monétaire entre différentes entités politiques à travers les siècles. Bien qu’elles n’aient généralement pas eu une longue vie, ces formes de coopération monétaire restent très intéressantes à étudier.

Ces pièces sont une belle acquisition pour le tout nouveau musée de la Banque nationale de Belgique qui, depuis son ouverture le 15 janvier, a déjà attiré plus de 15 000 visiteurs. En visitant le musée, vous apprendrez tout sur l’histoire de l’argent et comprendrez le fonctionnement d’une banque centrale. De cette manière, passé et présent sont parfaitement complémentaires.

One Comment

  1. Posted dimanche 8 juillet 2018 at 08:14 | Permalink

    Museum of the National Bank of Belgium is a museum belonging to the National Bank of Belgium in Brussels, Belgium. It’s not a very large museum and doesn’t take long to get around it, but it is certainly worth a visit.