Le portrait de l’un des gouverneurs en vadrouille  Share

Le musée possède dans ses collections un portrait peint de chacun des vingt gouverneurs que la Banque nationale de Belgique a connus. Celui du gouverneur Van Hoegaerden (1891-1905) a été prêté à la Maison des Arts de Schaerbeek pour l’exposition ‘Jacques de Lalaing. Combat de tigres à Schaerbeek/Tijgergevecht in Schaarbeek’ qui s’y tiendra du 17 novembre 2010 au 29 janvier 2011.

Gouverneur van Hoegaerden

La pièce maîtresse de l’exposition est le “Mât électrique” (ou “Mât-tigres”), une sculpture de plusieurs mètres de haut à laquelle Jacques de Lalaing a travaillé de 1887 à 1910 et que l’on peut admirer au croisement des avenues Paul Deschanel et Louis Bertrand à Schaerbeek. Le monument a été classé par la Région bruxelloise et sera bientôt restauré. Une raison supplémentaire pour mettre à l’honneur l’artiste qui en est l’auteur.

tijgermast

Jacques de Lalaing (1858 – 1917) n’était pas qu’un sculpteur renommé, il était aussi un peintre talentueux. Les élites politiques et économiques d’avant la Première Guerre mondiale faisaient volontiers appel à lui pour réaliser leurs portraits. Ce que fit également en 1899 Victor Van Hoegaerden, le sixième gouverneur de la Banque nationale. Dans une lettre du 10 juin 1899 adressée à l’artiste, ses “collaborateurs de tous les jours” louent la justesse de traits du gouverneur; le portrait lui ressemble comme deux gouttes d’eau, et met aussi en lumière son caractère et sa personnalité, écrivent-ils en substance, débordants d’admiration. L’amateur d’art d’aujourd’hui découvre sur cette toile un homme d’âge mûr au regard empreint de sévérité, le regard de celui qui passe en revue une existence bien remplie de baron du coton et de financier.

Pour en savoir plus: