Tag: Congo

La patrie sur les billets

En 1869, presque vingt ans après la création de la Banque nationale, les premiers billets de banque contenant de grandes images sortaient des presses. Compte-tenu de leur familiarité avec la population et de l’élaboration précise effectuée par les dessinateurs, les illustrations sont rapidement devenues une arme essentielle contre la falsification. L’iconographie participait toutefois également à la création du sentiment patriotique. Les allégories et représentations sur les billets de banque se référaient souvent aux ambitions et aux succès de la Belgique en tant qu’Etat-nation. Dans ce « Sous la loupe », vous apprendrez comment la Patrie a été représentée au cours de l’histoire sur les billets de banque libellés en franc belge.

Léopold II: une monnaie pour l’État indépendant du Congo?

À la fin du XIXe siècle, le Congo devint propriété personnelle du roi Léopold II de Belgique. Après la conférence de Berlin de 1885, Léopold II fut reconnu comme souverain de l’État indépendant du Congo. Cela signifie qu’il devint le souverain absolu de cet État, la souveraineté étant totalement dévolue à sa personne.

Les croisettes du Katanga

En juin 2010, la République Démocratique du Congo a fêté l’anniversaire de son indépendance. Nous saisissons cette occasion pour évoquer un objet particulier provenant d’une des provinces du sud de la République Démocratique du Congo, le Katanga. Il s’agit de la croisette en cuivre.

L’argent comme thème artistique

Comme de nombreuses entreprises et banques centrales, la Banque nationale de Belgique est active dans la sphère du mécénat artistique. Depuis 1972, elle réunit une collection centrée sur les artistes belges (ou travaillant en Belgique) vivants. Les œuvres acquises dans ce cadre sont exposées dans des locaux de l’entreprise inaccessibles au grand public. De temps à autre néanmoins, une œuvre se voit offerte au regard des visiteurs.

Le Zappozap: Une élégante hache comme moyen de paiement

En 1887, deux ans seulement après l’acquisition du Congo, Léopold II signa un décret y organisant le système monétaire : il y instaurait le franc belge comme unité d’échange. Or, les Congolais se montrèrent relativement récalcitrants vis-à-vis de cette nouvelle monnaie ; ce qui explique d’ailleurs aisément la lenteur de l’uniformisation de celle-ci en tant que moyen d’échange.