Tag: art

Le pointillisme à l’ère du digital: la photomosaïque de Robert Silvers

Ceux qui ont déjà visité le Musée temporaire n’ont pas pu le louper : un billet géant de 500 euros y a élu domicile depuis quelques mois. Ce billet frappant d’imagination est haut de 1,2 mètres et large de 2,3 mètres. Lorsqu’on s’en approche, on s’aperçoit que ce billet de banque se compose en fait de milliers d’autres billets. L’œuvre 500 Euro est ce qu’on appelle une photomosaïque.

Oh la vache!

Une vache a élu domicile parmi les pièces et billets exposés dans la salle 5 du Musée temporaire de la Banque nationale. Mais, pourquoi avons-nous décidé d’accorder une place à cet animal dans notre musée ?

L’art ou l’argent. Le monde de Jacques Charlier

L’art peut-il sauver le monde? C’est une question que des générations d’artistes, curateurs, chercheurs et spectateurs se sont maintes fois posée. En dépit de cela, la question reste sans réponse et c’est peut-être mieux ainsi. Ensor ou le sens des images semble pourtant se jouer de tout ce débat. Se peut-il que le point de vue particulier de l’artiste liégeois Jacques Charlier soit en cela à blâmer?

Visions of Hope

Avec l’exposition « 8 Visions of Hope », l’artiste hollandais Rini Hartman livre son interprétation artistique des Objectifs du Millénaire pour le développement.

Eurocompetition

Le concours Eurocompetition, organisé à l’initiative de la Commission Européenne, s’est tenu de septembre à décembre 2008. Son but? Célébrer le 10e anniversaire de l’euro et de l’Union Economique et Monétaire.

L’argent comme thème artistique

Comme de nombreuses entreprises et banques centrales, la Banque nationale de Belgique est active dans la sphère du mécénat artistique. Depuis 1972, elle réunit une collection centrée sur les artistes belges (ou travaillant en Belgique) vivants. Les œuvres acquises dans ce cadre sont exposées dans des locaux de l’entreprise inaccessibles au grand public. De temps à autre néanmoins, une œuvre se voit offerte au regard des visiteurs.

Des Magritte pour 500 francs belges

Le billet de 500 fr type René Magritte clôture, le 16 avril 1998, 147 ans d’histoire du billet belge. Cette année-là, on commémore les 100 ans de la naissance de l’artiste surréaliste et, pour l’occasion, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique organisent une exposition qui regroupe pas moins de 335 de ses oeuvres.

La façade du Musée de la Banque nationale de Belgique

Avant d’aborder ce sujet en particulier, quelques mots sur l’hôtel du gouverneur. En français, le mot hôtel désigne, depuis le 18e siècle, la résidence urbaine, fixe ou temporaire d’un personnage de haut rang, ici celle du gouverneur. Les statuts de la Banque nationale de Belgique prévoyaient que le gouverneur était tenu de s’établir à Bruxelles, en échange de quoi la banque prenait en charge l’ameublement et l’entretien de son habitation.

L’argent comme source de vanité: une mise en garde en image

Peintre flamand de grand talent, Frans Franken II (Anvers, 1581-1642), fils de Frans I et père de Frans III, semble avoir dirigé un important atelier à Anvers. Il est le plus connu et le plus productif de la dynastie des Franken.

Le premier centenaire de la BNB: le temps du renouveau

Avec l’arrivée des billets en euro, comme chaque figure célèbre possède une nationalité précise, les portraits ont disparu des billets de banque. Des bâtiments, reflets des différents styles d’architecture connus en Europe à travers les siècles, les ont donc remplacés. Néanmoins, durant le siècle passé, le portrait s’est développé jusqu’à devenir le motif principal des billets de banque belges.