Adieu litas, bienvenue euro !  Share

Version imprimable (pdf)

Le 1er janvier 2015, cela fera tout juste 13 ans que l’euro est devenu notre monnaie officielle. Pour la Lituanie, ce sera le premier jour. En effet, le dernier pays balte rejoindra la zone euro en ce début d’année, faisant de lui le 19e pays membre.

Suite au traité d’Athènes de 2003, la Lituanie est entrée dans l’Union européenne ainsi que 9 autres États, comprenant entre autres ses voisins baltes, l’Estonie et la Lettonie, rentrés dans l’Eurosystème respectivement en 2011 et 2014. Depuis 2004, la monnaie lituanienne, le litas, est liée à l’euro : 1 EUR = 3,4528 LTL.

La Lituanie fut sous domination russe et ce, de 1795 à 1918. Durant cette période, l’opposition face à la Russie se développe progressivement. En 1915, durant la Première Guerre mondiale, la République de Lituanie est créée. Bien qu’occupée par les troupes allemandes, la Lituanie est déclarée indépendante le 16 février 1918 par le Conseil de Lituanie et (re‑)devient une république le 2 novembre 1918. S’ensuivront les trois guerres d’indépendance lituaniennes. La première eut lieu de décembre 1918 à août 1919 contre l’armée bolchévique ; la seconde d’août à décembre 1919 contre l’Armée occidentale des volontaires. Il s’agit d’une armée contre‑révolutionnaire et pro‑tsariste active durant la révolution russe. La dernière débuta en août 1920 et l’opposa à la Pologne. En effet, les vues polonaises sur Vilnius ne sont pas un secret à l’époque. De plus, près de 30 % de la population de la capitale est polonaise. Après une brève occupation, une République de la Lituanie centrale est déclarée et sera par la suite annexée à la Pologne en mars 1922. Vilnius restera d’ailleurs sous domination polonaise jusqu’en 1939, Kaunas devenant la capitale durant cette période. La Lituanie devient une dictature sous Antanas Smetona, d’abord président en 1926 puis dictateur de 1929 à 1940.

5 litai, 2000

5 litai, 2000

En 1939, suite à un ultimatum de l’Allemagne, la Lituanie cède la région de Klaipeda mais récupère la région de Vilnius. Durant la guerre, la pression soviétique se fait de plus en plus présente, Smetona quitte le pays et le pays devient une république socialiste. Un gouvernement prosoviétique est mis en place. À partir du printemps 1941, le litas est retiré de la circulation par l’URSS. En juin de la même année, après une déportation de 35.000 Lituaniens en Sibérie et un massacre à Rainiai, l’Allemagne nazie est accueillie en Lituanie comme un héros libérateur. La situation changera assez rapidement puisqu’il s’agit d’un des pays les plus touchés par l’Holocauste, avec un taux de 95 à 97 %. Au total, près d’un tiers de la population lituanienne sera décimée durant la Seconde Guerre mondiale. Au sortir de la guerre, la Lituanie se retrouve de nouveau sous domination russe. En 1989, le nouveau premier secrétaire du Parti Communiste, Algirdas Brazauskas soutient le mouvement démocratique nommé Sąjūdis en faveur de l’indépendance. Celle‑ci est proclamée le 11 mars 1990. La Lituanie devient alors la première des républiques socialistes soviétiques indépendantes. L’année suivante, l’U.R.S.S. reconnait son indépendance.

Le litas fut introduit pour la première fois le 22 octobre 1922. Chaque litas était divisé en 100 centų et était couvert par 0,150462 grammes d’or à la Banque de Lituanie, établie le 27 septembre de la même année à Vilnius. Remplacé par le rouble en 1941, il redeviendra la monnaie officielle le 25 juin 1993. Vis‑à‑vis du design, dès 1922, les armoiries de la Lituanie furent choisies pour le revers des pièces.

Coats of Arms by the artist Arvydas Každailis

Les armoiries de la Lituanie d’après Arvydas Každailis

Les premières traces d’utilisation de ce blason datent de 1366 en tant qu’emblème d’Algirdas, Grand‑Duc de Lituanie de 1330 à 1377. Le Grand‑Duché de Lituanie couvrait alors la Biélorussie, l’Ukraine, la Transnistrie et même certaines régions polonaises et russes durant le 15e siècle. Durant le 14e siècle, des pièces commencent à circuler avec ce symbole d’un côté et de l’autre, sont représentées les colonnes de Gédiminides. À certains moments, ces colonnes sont d’ailleurs représentées sur le bouclier du chevalier.

Tout d’abord sans nom, ce blason est nommé Pahonia à partir du 15e siècle. La double croix représentée sur le bouclier fut adoptée par Jogaila. Ce dernier, païen, se maria en 1386 avec Hedwige Ire de Pologne, catholique. Suite à sa conversion, il prit le nom de Ladislas II Jagellon en honneur à Saint Ladislas, roi de Hongrie du 11e siècle dont l’armoirie était un dérivé de la croix patriarcale.

L’interprétation du chevalier au 19e siècle fut très populaire car il est vu comme repoussant les intrus, dans ce cas‑ci la Russie. Le design de l’artiste Juozas Zikaras fut choisi pour être utilisé sur les pièces de litai. Interdit durant la domination soviétique, le chevalier Vytis devient un symbole d’indépendance. Un nouveau design est approuvé en 1991 et fut réalisé par Arvydas Každailis. Les armoiries représentent un chevalier Vytis habillé de blanc sur un fond rouge, tenant une épée d’une main et de l’autre un bouclier bleu orné d’une double croix jaune.

500 litų, Vincas Kudirka

500 litų, Vincas Kudirka

Comme ce fut le cas pour les billets en francs belges à certains moments, la Lituanie représente les personnages importants de son histoire, qu’il s’agisse d’un écrivain, d’un historien, d’un homme d’État ou encore de héros. Sur chaque coupure, on peut remarquer les armoiries en miniature. Au retour de l’indépendance, les valeurs de 1 litas, 2 et 5 litai étaient couvertes par des billets mais, dès 1993‑1994, elles furent remplacées par des pièces. Le billet de 10 litų est celui avec la valeur la plus basse. La plus grande coupure est celle 500 litų et correspond environ à 144,81 €. Sur ce billet, le choix du personnage est assez intéressant puisqu’il s’agit du poète Vincas Kudirka, auteur de l’hymne national lituanien. Il s’agit d’un symbole fort afin de bien marquer l’indépendance face à l’U.R.S.S.

1 & 2 euromunten Litouwen

Pièces de 1 et 2 euros lituaniennes

Les pièces en litai sont frappées à la Monnaie Lituanienne, appelée Lietuvos monetų kalykla. Anciennement la Monnaie de Vilnius, cet atelier monétaire date du 14e siècle. Vis‑à‑vis de l’euro, c’est sans surprise que la face nationale choisie par la Lituanie reste dans la lignée historique du pays. Le design pour toutes les pièces en euros a été réalisé par le sculpteur Antanas Žukauskas. Le changement de design ne devra pas trop choquer les Lituaniens puisqu’entre l’euro et le litas, il y a peu de différences stylistiques. C’est à la Monnaie Lituanienne à Vilnius que seront faites les nouvelles pièces en euros.

Baptiste Cuvelier
Guide du musée

Bibliographie